Modules

Vous avez vu comment vous pouvez re-utiliser du code dans votre programme en définissant les fonctions une fois. Et si vous vouliez re-utiliser un certain nombre de fonctions dans d'autres programmes que vous écrivez ? Comme vous l'avez deviné, la réponse est d'utiliser les modules.

Il y a plusieurs méthodes pour écrire des modules, mais la manière la plus simple est de créer un fichier d'extension .py qui contient les fonctions et variables.

Une autre méthode est d'écrire les modules dans le langage natif de l'interpréteur Python. Par exemple, vous pouvez écrire des modules dans le Langage C et une fois compilés, ils peuvent être utilisés à partir de votre code Python quand vous utilisez l'interpréteur Python.

Un module peut être importé par un autre programme pour utiliser ses fonctionnalités. De la même manière, nous pouvons utiliser la bibliothèque Python standard. Nous allons d'abord voir comment utiliser les modules de la bibliothèque standard.

Exemple (enregistrez sous module_using_sys.py):

import sys
print('Les arguments en ligne de commande sont:')
for i in sys.argv:
print(i)
print('\n\nThe PYTHONPATH is', sys.path, '\n')

Résultat:

$ python using_sys.py nous sommes des arguments
Les arguments en ligne de commande sont :
using_sys.py
nous
sommes
des
arguments
Le PYTHONPATH est ['/tmp/py',
# ...
'/Library/Python/3.6/site-packages',
'/usr/local/lib/python3.6/site-packages']

Comment ça marche

D'abord, nous importons le module sys avec l'instruction import . Fondamentalement, nous disons à Python que nous voulons utiliser un module. Le module sys contient des fonctionnalités relatives à l'interpréteur Python et son environnement, c'est-à-dire le système.

Quand Python exécute l'instruction import sys , il va chercher le module sys. Dans ce cas, c'est un module intégré, et donc Python sait où le trouver.

Si ce n'était pas un module compilé, c'est-à-dire un module écrit en Python, alors l'interpréteur Python le chercherait dans les répertoires de la variable sys.path. Si le module est trouvé, alors les instructions dans le corps de ce module sont exécutées et le module est rendu disponible pour vous à l'utilisation. Notez que l'initialisation est exécutée seulement la première fois qu'un module est importé.

La variable argv du module sys est accédée en utilisant la dotted notation, c'est-à-dire sys.argv. Cela indique clairement que ce nom fait partie du module sys . Un autre avantage de cette approche est que le nom n'entre pas en conflit avec n'importe quelle variable argv utilisée dans votre programme.

La variable sys.argv est une liste de chaîne de caractères (les listes sont expliquées en détail dans un chapitre ultérieur. Plus spécifiquement, sys.argv contient la liste des command line arguments c'est-à-dire les arguments passés à votre programme en utilisant la ligne de commande.

Si vous utilisez un EDI pour écrire et exécuter ces programmes, cherchez une manière de passer des command line arguments au programme dans les menus.

Ici, quand nous exécutons python using_sys.py nous sommes des arguments, nous lançons le module using_sys.py avec la commande python et les autres choses qui suivent sont des arguments passés au programme. Python stocke les arguments de la ligne de commande dans la variable sys.argv vpour nous afin de l'utiliser.

Souvenez-vous, le nom du script qui s'exécute est toujours le premier argument dans la liste sys.argv. Donc, dans ce cas nous aurons 'using_sys.py' en tant que sys.argv[0], 'nous' en tant que sys.argv[1], 'sommes' en tant que sys.argv[2], 'des' en tant que sys.argv[3] et 'arguments' en tant que sys.argv[3]. Notez que Python commence à compter à partir de 0 et pas 1.

Le sys.path contient la liste des noms de répertoires d'où les modules sont importés. Notez que la première chaîne de caractères dans sys.path est vide - cette chaîne vide indique que le répertoire courant fait partie de sys.path qui est comme la variable d'environnement PYTHONPATH . Cela signifie que vous pouvez directement importer les modules situés dans le répertoire courant. Sinon, vous devez placer votre module dans un des répertoires listés dans sys.path.

Notez que le répertoire courant est le répertoire à partir duquel le programme est lancé. Lancez import os; print(os.getcwd()) pour trouver le répertoire courant de votre programme.

Fichiers .pyc byte-compilés

Importer un module est assez couteux, donc Python fait des ruses pour être plus rapide. Une façon est de créer des fichiers ''byte-compiled'' avec l'extension .pyc qui est une forme intermédiaire dans laquelle Python transforme le programme (souvenez-vous du chapitre introduction sur la manière de fonctionner de Python ?). Ce fichier .pyc est utile quand vous importez le module une autre fois à partir d'un autre programme - cela sera beaucoup plus rapide vu qu'une partie du traitement nécessaire à l'importation d'un module est déjà fait. Egalement, ces fichiers byte-compiled sont indépendants de la plateforme.

NOTE: Ces fichiers .pyc sont en général créés dans le même répertoire que les fichiers correspondants .py . Si Python n'a pas l'autorisation d'écrire dans ce répertoire, alors les fichiers .pyc ne seront pas créés.

L'instruction from..import

Si vous voulez importer directement la variable argv dans votre programme (pour éviter de taper sys. à chaque fois), vous pouvez utiliser l'instruction from sys import argv . Si vous voulez importer tous les noms utilisés dans le module sys , alors vous pouvez utiliser l'instruction from sys import *. Cela fonctionne pour n'importe quel module.

En général, évitez d'utiliser cette instruction et utilisez à sa place l'instruction import ainsi votre programme évitera les conflits de noms et sera plus lisible.

Exemple:

from math import sqrt
print("La racine carré de 16 vaut", sqrt(16))

Nommage des modules

Chaque module a un nom et les instructions dans un module peuvent retrouver le nom du module. Cela est pratique pour déterminer si le module s'exécute tout seul ou s'il est importé. Comme précédemment indiqué, quand un module est importé pour la première fois, le code dans ce module est exécuté. Nous pouvons utiliser ce concept pour modifier le comportement du module selon que le programme s'exécute tout seul ou qu'il est importé à partir d'un autre module. Cela est obtenu avec l'attribut __name__ du module.

Exemple (enregistrez sous module_using_name.py):

if __name__ == '__main__':
print('Ce programme est lancé par lui-même')
else:
print('Je suis importé à partir d\'un autre module')

Résultat:

$ python using_name.py
Ce programme est lancé par lui-même
$ python
>>> import using_name
Je suis importé à partir d'un autre module
>>>

Comment ça marche

Chaque module Python a son __name__ défini et si c'est son '__main__', cela implique que le module s'exécute standalone par l'utilisateur et nous pouvons agir en conséquence.

Créer vos propres modules

Créer vos propres modules est facile, vous l'avez déjà fait ! C'est parce que chaque programme Python est aussi un module. Vérifiez juste que son extension est .py. L'exemple suivant devrait clarifier cela.

Exemple (enregistrez sous mymodule.py):

def sayhi():
print('Bonjour, voici mon module qui s\'exprime.')
__version__ = '0.1'

Ce qui précède était un exemple de module. Comme vous pouvez le constater, cela n’a rien de particulièrement spécial par rapport à notre programme Python habituel. Nous verrons ensuite comment utiliser ce module dans nos autres programmes Python.

N'oubliez pas que le module doit être placé dans le même répertoire que le programme à partir duquel nous l'importons, ou dans l'un des répertoires répertoriés dans sys.path.

Un autre module (enregistrer sous mymodule_demo.py):

import mymodule
mymodule.say_hi()
print('Version', mymodule.__version__)

Résultat:

$ python mymodule_demo.py
Bonjour, voici mon module qui s'exprime.
Version 0.1

Comment ça marche

Notez que nous utilisons la notation pointée pour accéder les membres du module. Python re-utilise cette notation pour donner un aspect 'Pythonique' pour nous simplifier la vie.

Voici une version utilisant la syntaxe from..import : (enregistrez sous mymodule_demo2.py):

from mymodule import say_hi, __version__
say_hi()
print('Version', __version__)

L'affichage de monmodule_demo2.py est le même que celui de mymodule_demo.py.

Notez que s'il y avait déjà un nom __version__ déclaré dans le module qui importe mymodule, il y aurait une collision entre les deux. Cela est aussi vraisemblable parce que l'usage est que chaque module doit déclarer son numéro de version en utilisant ce nom. C'est pour cette raison qu'il est toujours recommandé de préférer l'instruction import , même si elle peut rendre votre programme un peu plus long.

Vous pourriez aussi utiliser :

from mymodule import *

Cela va importer tous les noms publics comme sayhi mais ne va pas importer __version__ parce qu'il commence par des double underscores.

WARNING: N'oubliez pas que vous devriez éviter d'utiliser cette fonctionalité from mymodule import *.

Zen de Python

L'un des principes directeurs de Python est que « Explicite vaut mieux qu'implicite ». Exécutez import this en Python pour en savoir plus.

La fonction dir

Vous pouvez utiliser la fonction intégrée dir() pour lister les noms définis par un objet. Si l'objet est un module, cette liste incluera les fonctions, classes et variables définies dans le module.

Cette fonction peut accepter des arguments. Si l'argument est le nom d'un module, la fonction renvoie la liste des noms de ce module spécifié. S'il n'y a pas d'argument, la fonction renvoie la liste des noms du module courant.

Exemple:

$ python
>>> import sys
# obtient la liste des attributs du module sys
>>> dir(sys)
['__displayhook__', '__doc__',
'argv', 'builtin_module_names',
...,
'version', 'version_info']
# récupère la liste des attributs pour le module courant
>>> dir()
['__builtins__', '__doc__',
'__name__', '__package__', 'sys']
# crée une nouvelle variable 'a'
>>> a = 5
>>> dir()
['__builtins__', '__doc__', '__name__', '__package__', 'sys', 'a']
# détruit/enlève un nom
>>> del a
>>> dir()
['__builtins__', '__doc__', '__name__', '__package__', 'sys']

Comment ça marche

D'abord, nous voyons l'utilisation de dir sur le module importé sys . Nous pouvons voir l'immense liste des attributs qu'il contient.

Ensuite, nous utilisons la fonction dir sans lui passer de paramètres. Par défault, elle renvoie la liste des attributes du module courant. Notez que la liste des modules importés fait aussi partie de cette liste.

Afin d'étudier dir en action, nous définissons une nouvelle variable a et nous lui donnons une valeur et nous vérifions dir et nous notons qu'il y a une valeur supplémentaire dans la liste du même nom. Nous enlevons la variable/attribut du module courant en utilisant l'instruction del et la modification se voit lors de l'affichage de la fonction dir .

Une note sur del - cette instruction est utilisée pour détruire (ndlt: delete) un nom de variable et après l'exécution de l'instruction, dans ce cas del a, vous ne pouvez plus accéder à la variable a - c'est comme si elle n'avait jamais existé.

Notez que la fonction dir() marche avec n'importe quel objet. Par exemple, lancez dir(print) pour connaître les attributs de la fonction print, ou dir(str) pour les attributs de la classe str (chaîne de caractères).

Il existe également une fonction vars() qui peut potentiellement vous donner les attributs et leurs valeurs, mais elle ne fonctionnera pas dans tous les cas.

Packages

Maintenant, vous commencez à voir la hiérarchie pour organiser vos programmes. Les variables vont en général à l'intérieur des fonctions. Les fonctions et les variables globales vont en général à l'intérieur des modules. Et comment organiser des modules? C'est ici que les packages entrent en jeu.

Les packages sont juste des dossiers de modules avec un fichier special __init__.py qui indique à Python que ce dossier est spécial parce qu'il contient des modules Python.

Supposons que vous voulez créer un package appelé « world » avec des subpackages 'asia', 'africa', etc. et à leur tour ces subpackages contiennent des modules comme 'india', 'madagascar', etc.

Voici comment vous allez organiser les dossiers :

- <un dossier présent dans le sys.path>/
- world/
- __init__.py
- asia/
- __init__.py
- india/
- __init__.py
- foo.py
- africa/
- __init__.py
- madagascar/
- __init__.py
- bar.py

Les packages sont juste une commodité pour organiser de manière hiérarchique les modules. Vous en verrez de nombreux cas dans la bibliothèque standard.

Récapitulatif

Comme les fonctions sont des morceaux réutilisables de programmes, les modules sont des programmes réutilisables. Les packages sont une autre hiérarchie pour organiser les modules. La bibliothèque standard livrée avec Python est un exemple d'un tel ensemble de packages et modules.

Nous avons vu comment utiliser les modules et créer nos propres modules.

Nous allons maintenant voir des concepts intéressants appelés les structures de données.